• Accueil
  • Newsletter
  • Vos pieds sont des alliés précieux à ne pas négliger avec l’arrivée de l’hiver !!
Santé

Vos pieds sont des alliés précieux à ne pas négliger avec l’arrivée de l’hiver !!

Été 2012 - Lettre n°5
#Prévention #Infections #Pieds #Protection #Maux #Personne diabétique #Séchresse #Chaussures #Chaussettes

Enfermés dans des chaussures ou des bottes, les pieds sont menacés par la sécheresse et les engelures en hiver. Une attitude de prévention, de protection et d’entretien pourra vous mettre à l’abri de ces petits maux, qui peuvent rapidement se compliquer chez les personnes diabétiques.

En hiver, les pertes hydriques son importantes : la peau subit les assauts des intempéries ou même du chauffage excessif. Elle durcit et se fendille, perd son élasticité avec pour conséquence l’apparition de crevasses, stade ultime d’une sécheresse cutanée non traitée et responsables de nombreuses infections. En effet, les pieds étant pauvres en glandes sébacées (la voûte plantaire n’en est pas pourvue), la lubrification n’est due qu’aux seules glandes sudoripares (qui produisent la sueur), il est impératif de les hydrater chaque jour et de porter des chaussettes et chaussures adaptées. Par ailleurs, la neuropathie végétative accompagnant la pathologie diabétique, accroît considérablement les risques.

Sous l’effet du froid, les capillaires se contractent et les membres sont moins irrigués. Des douleurs de types
de brûlure ou de démangeaisons peuvent alors apparaître, localisées aux zones de frottement excessif
avec la chaussure.

Parfois accompagnées de cloques, ces brûlures superficielles peuvent évoluer vers des gelures. Dans ce cas, il est recommandé de les frictionner pour améliorer la circulation mais d’éviter de réchauffer brutalement les zones gelées avec une source chaude (bouillotte ou radiateur).

Nos conseils pour éviter ces risques :

  • porter des chaussures confortables avec un bon amorti et à semelles épaisses,
  • choisir des chaussettes sans coutures, sans élastiques et en fibres naturelles.

Ces maux hivernaux rendus particulièrement dangereux, soit par le retard de prise de conscience, soit par l’ancienneté du diabète ou encore par le déséquilibre glycémique, ont des conséquences redoutables chez la personne diabétique.
En effet, ces traumatismes non ressentis chez les patients atteints de neuropathies accompagnées parfois d’une atteinte vasculaire et qui peuvent sembler être minimes (une callosité, une brûlure), sont prédictives d’une ulcération nécessitant l’intervention d’un médecin voire une hospitalisation en cas de gelure.

Principales règles de prévention :

  • Faire une évaluation de risques par votre podologue
  • Contrôler vos pieds régulièrement
  • Marcher dans des vêtements de confort
  • Échanger sur les stratégies de soins en cabinet de consultation ou dans les ateliers thérapeutiques
  • Consulter au moindre souci

Et vous mettrez vos pieds à l’abri pour passer un hiver tranquille !

Partager cet article sur :