• Accueil
  • Newsletter
  • Extrait du livre du Dr Michel Gerson « 100 questions /réponses pour mieux comprendre le diabète de type 2 »
Soins

Extrait du livre du Dr Michel Gerson « 100 questions /réponses pour mieux comprendre le diabète de type 2 »

Hiver 2014 - Lettre n°9
#Diabète de type 2 #Maladie #Insuline #Traitement #Hypoglycémies #Insulinosecréteurs

Question 35 : pourquoi parle-t-on d’escalade thérapeutique dans le diabète de type 2 ?

Le diabète de type 2 est une maladie évolutive ; au fil des années, l’insulinopénie – la carence en insuline – s’accroît rendant nécessaire une escalade thérapeutique. En d’autres termes, le traitement médicamenteux doit être progressivement intensifié.
Le traitement initial consiste, après la mise en place des mesures hygiéno-diététiques (alimentation équilibrée, activité physique) en une monothérapie par metformine.
Puis au bout de quelques mois ou années, un deuxième antidiabétique est ajouté ; le prescripteur a alors le choix entre plusieurs classes thérapeutiques comme antidiabétique de seconde intention. On préfère souvent la classe thérapeutique pour laquelle on a le plus de recul, c’est-à-dire les insulinosécréteurs ; mais chez certains patients le risque d’hypoglycémie lié aux insulinosécréteur peut amener à préférer une gliptine. Ensuite, il pourra être nécessaire d’avoir recours à une trithérapie d’antidiabétiques oraux ou d’associer un médicament injectable : incrétinomimétique ou insuline. Un incrétinomimétique peut être préféré en cas d’obésité.
Chez les autres patients l’insuline est habituellement proposée initialement sous la forme d’une seule injection. Par la suite, il peut être nécessaire d’avoir recours à plusieurs injections.

Partager cet article sur :