Santé

Diabète et vaccination

Été 2012 - Lettre n°5
#Diabète #Maladies chroniques #Infections #Hyperglycémie #Vaccination #Déficit immunitaire #Stratégie préventive

Certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance rénale, cardiopathies…) s’accompagnent de déficits immunitaires et / ou d’une susceptibilité accrue aux infections et certains vaccins peuvent ainsi s’avérer vitaux pour les patients qui en sont atteints. La tolérance aux vaccins est généralement bonne chez les patients atteints d’une maladie chronique, chez lesquels les effets secondaires ne sont ni plus fréquents, ni plus sévères.

Comme chez les jeunes enfants et les personnes âgées, les infections sont plus graves et plus fréquentes chez les diabétiques.
Dans le cas particulier du diabète, des études ont démontré que les patients, en particulier ceux présentant des risques de comorbidités cardiaques ou rénales, présentent un risque accru de complications, d’hospitalisation voire de décès lors d’une infection grippale ou pneumococcique*. En altérant les défenses, les hyperglycémies favorisent particulièrement les infections.
Les vaccinations anti-grippales et pneumococciques sont ainsi vivement recommandées par les Autorités Sanitaires pour limiter ces risques, en prévenir la mortalité associée et en réduire les importants coûts de prise en charge. L’efficacité de la vaccination diminuant avec la progression de la maladie, il est recommandé de les vacciner les plus précocement possible, afin de prévenir les infections, ou a minima d’en amoindrir la sévérité. Pour garantir le succès de cette stratégie préventive, la vaccination de l’entourage du patient immunocompromis peut également s’avérer nécessaire.

*Le pneumocoque est une bactérie à l’origine d’infections localisées (otites, pneumopathies) ou systémiques (pneumonies, méningites) entraînant une morbidité importante.

Vaccins recommandés aux patients diabétiques :


  • Grippe : tous les ans
  • Pneumocoque : rappel tous les 5 ans
  • ROR (Rougeole – Oreillons – Rubéole) : en cas de sérologie négative pour la rougeole
  • Varicelle : en cas de sérologie négative

Parlez-en avec votre médecin !

Partager cet article sur :