• Accueil
  • Newsletter
  • Des piqûres aux pilules : une nouvelle étape franchie pour le projet ORAIL
Recherche

Des piqûres aux pilules : une nouvelle étape franchie pour le projet ORAIL

Printemps 2011 - Lettre n°3
#Projet #Insuline #ORAIL #Injection #Piqûre #Pilule #Voie orale

La seconde phase du projet ORAIL (Oral Administration of Insulin), portant sur le développement d’un nouveau mode d’administration de l’insuline par voie orale, vient de démarrer. Ce projet de recherche labellisé par le Pôle de compétitivité Alsace BioValley vise à mettre au point un nouveau mode d’administration de l’insuline sous forme de gélules qui permettrait d’accroître considérablement le confort des diabétiques, en les libérant des contraintes liées aux injections pluri-quotidiennes d’insuline.

Le principe d’acheminement d’insuline orale, développé dans le cadre du projet ORAIL, repose sur un concept de double encapsulation de l’insuline : la première servant à protéger l’hormone dans l’estomac, la seconde assurant une protection intestinale.
Un brevet reposant sur ce concept a été déposé en 2004 auprès de l’INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle) conjointement par l’Institut Charles Sadron et le Centre européen d’étude du Diabète.
Le concept a pu être validé sur le rat au sein d’un premier consortium, financé par le Fond Unique Interministériel, la Région Alsace et le Conseil Général du Haut-Rhin.

Afin de valider le système sur le gros animal, il s’agit aujourd’hui :

  • De valider l’absence de toxicité du système nanoparticulaire ;
  • D’améliorer la mucoadhésion du système ;
  • De fabriquer les capsules industriellement selon les BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication du médicament), qui permettront une validation sur le mini-porc.

Pour mener à bien cette nouvelle phase, le consortium actuel fédère 5 partenaires :

  • le Centre européen d’étude du Diabète (Strasbourg) ;
  • l’Institut Charles Sadron (CNRS – Strasbourg) ;
  • la société Catalent (Beinheim) ;
  • l’Université Paris Sud ;
  • la société Photon & Polymer (Luterbach).

Le présent projet intitulé ORAIL BIS, d’une durée de 4 ans, a pour objectif de fabriquer de l’insuline administrable par voie orale avec une biodisponibilité maximum en absence de toute toxicité et de démontrer son efficacité sur le mini-porc afin d’envisager les premiers essais cliniques.

Partager cet article sur :