Alimentation et plaisir

Conseils

Automne 2013 - Lettre n°8
#Manger #Fruits #Légumes #Equilibre #Aliments #Bouger #Limite #Lentement #Eau #Alcool #Fromage

En cette période de fin d’année, entre les chocolats qui circulent au bureau et les invitations à manger qui se succèdent, il peut sembler difficile de conserver ses bonnes habitudes. Sachez cependant que l’impact d’un excès est modéré si l’équilibre alimentaire est respecté au quotidien. En suivant ces conseils, il sera possible de passer les fêtes de fin d’année sans ruiner tous les efforts effectués durant le reste de l’année.

Mangez moins, bougez plus

Il ne faut pas éviter tous les plats gras ou sucrés et l’alcool (au risque de craquer plus tard) mais simplement limiter les quantités de ces produits. De plus, puisque leur apport calorique est plus élevé, il est conseillé de bouger plus durant cette période. Si vous n’avez pas l’habitude de pratiquer de l’activité physique, vous pouvez effectuer une marche après le repas ou danser entre chaque plat.

Ayez une attitude de dégustateur

Afin de manger moins, ayez conscience de ce que vous mettez dans l’assiette et de ce que vous buvez. Privilégiez les petites portions afin de pouvoir goûter à tout et surtout soyez attentif à ce que vous mangez, mangez lentement et dégustez puisqu’il s’agit de mets qu’on ne consomme pas souvent.

Mangez des fruits et légumes

Pour ressentir l’effet de satiété et pour diminuer les quantités des produits à limiter, pensez à garnir vos assiettes généreusement de crudités. Elles apportent peu de calories et ont l’avantage de remplir l’estomac.

Buvez beaucoup d’eau

Ayez toujours un verre d’eau à portée de main, il vous permettra de patienter entre les plats et vous évitera de ne boire que de l’alcool. Les eaux gazéifiées sont un bon compromis pour les personnes aimant la sensation de pétillant.

Comptez vos consommations d’alcool

Pour leurs apports en calories et en alcool, limitez les verres au nombre de trois pour les hommes et deux pour les femmes. Au-delà de cette quantité, le corps a du mal à métaboliser et cet excès est transformé en gras. Consommez votre vin par plaisir en savourant bien et en prenant de petites gorgées que vous pouvez garder un peu en bouche pour éveiller pleinement vos papilles.

Modérez le fromage

Riche en matières grasses, le fromage ne peut qu’aggraver l’équilibre du repas, d’autant plus qu’il s’accompagne généralement de pain. Même s’il n’est pas indispensable, il reste bien ancré dans nos traditions. Il est donc conseillé de présenter une portion de fromage sur une assiette accompagnée de salade verte, ce qui évite de se resservir.

Une petite collation avant un bon repas de fête

Contrairement aux idées reçues, le fait de sauter un repas ne fait pas maigrir. En effet, non seulement, l’organisme risque de rattraper les carences engendrées par l’absence du repas précédent mais en plus, des frustrations pourront être perçues et se traduiront par une consommation excessive.

Changer votre façon de penser

Il faut éviter de se dire : « je profite des fêtes pour manger ce que je veux et je me prendrai en main en janvier ». En effet, il est plus facile de prendre du poids que de le reperdre. Il est nécessaire de prendre conscience que ce n’est pas la dernière fois que vous mangerez de la bûche ou des tourtières. Elles reviendront l’année prochaine ou plus tôt si l’envie vous prend en plein mois de juin.

Les jours suivants, prévoyez des repas légers

Ne sautez aucun repas pour les mêmes raisons qu’avant les fêtes. Prévoyez plutôt des repas « légers » constitués d’aliments sains, faciles à préparer :

  • Les fruits et légumes de saison.
  • Les poissons et viandes à griller, les oeufs natures.
  • Le pain complet et les mélanges de céréales.
  • Les laitages maigres : fromages frais, yaourts.
  • Les cuissons sans matières grasses mais la consommation de deux cuillères à soupe d’huile végétale crue est conseillée (en salade ou ajout après cuisson)

Les aliments à privilégier

  • Les salades, les crudités, les patates, les soupes et les salades de fruits.
  • Les aliments riches en protéines maigres : dinde, fèves au lard (sans absorber le lard), jambon, saumon fumé, oeufs de lump.
  • Sushis, rouleaux de printemps, aspic, olives, légumes marinés (cornichons, oignons, betteraves).

Les aliments à modérer

  • Ragoût, pâtés, tourtières, mini-quiches, feuilletés.
  • Tartes, bûches, sucre à la crème, fudge, chocolat.
  • Croustilles, trempettes.
  • Boissons alcooliques, punch, boissons sucrées gazeuses.

Les aliments à éviter

Aucun car la modération a bien meilleur goût, surtout si elle est associée à de l’exercice physique.

Partager cet article sur :